Les Proto-Bulgares

Les Proto-Bulgares

"Bulgare désigne un homme sage et érudit" (extrait de l'histoire écrite des Bulgares de la Volga). 

Au VIème siècle, les Proto-Bulgares avaient un style de vie principalement nomade. Au cours de la seconde moitié du VIe siècle et du début du VIIe siècle, ils entrèrent en contact direct avec Byzance et adoptèrent progressivement un style de vie plus sédentaire. L'élevage du bétail était le principal moyen de subsistance de ce peuple. Les produits artisanaux tels que la poterie, la forge, le traitement du cuir et l'orfèvrerie étaient également bien développés.

L'armée proto-bulgare se base principalement sur l’utilisation du cheval et recrute dans ses rangs tous les hommes en âge de porter les armes.

Le khan Kubrat, dernier souverain de l'ancienne Grande Bulgarie, mourut vers l’an 660 de notre ère. Bat Bayan, l'aîné de ses fils, resta avec son armée dans la capitale, Phanagoria, pour résister à la pression des Khazars, tandis que les autres menèrent les tribus bulgares vers de nouveaux territoires.

Kotrag se dirigea vers l'est, où il fonda le Khanat bulgare de la Volga sur les rives de ce grand fleuve, avec sa capitale, Bolgar. Kuber passa par la Pannonie et s’installa dans les plaines de Bitola (Macédoine actuelle) et Atsek atteignit les terres de l’Italie actuelle. Asparuh se dirigea avec la majorité des Bulgares vers le Delta du Danube, où, en s’alliant avec les tribus slaves locales, il créa le nouvel État bulgare, dirigé depuis la capitale de Pliska. En 681, il fut officiellement reconnu par Byzance.





04/12/2019