Les Thraces

Le peltaste thrace

Le peltaste était un guerrier de l’infanterie légère thrace, son nom provenant du type de bouclier qu’il portait (le « pelta »). Ce bouclier avait la forme d’un croissant de lune, était fait d’osier tressé et était recouvert de peau de chèvre ou de mouton. Les peltastes portaient des tuniques légères et des toques en fourrure de renard. Leurs pieds étaient chaussés de bottes en cuir de daim et ils portaient des capes brodées et colorées. Chaque peltaste était armé de deux lances et d'une épée courte ou d'une dague en métal (faucille de guerre) à la lame dentelée. Parfois, les guerriers portaient un sac de pierres et une fronde à leur ceinture.

Les peltastes ne combattaient pas en formations serrées (contrairement à la phalange des hoplites), mais par des unités de combat dispersées, qui leur permettaient d'attaquer et de se replier rapidement. Leurs manœuvres étaient effectués en petits groupes compacts, qui ne se séparaient pas pendant la marche et les soldats présents s’entraidaient durant la bataille. Lors de leur retraite, les peltastes accrochaient leurs boucliers sur leur dos pour protéger leurs arrières.

Avant de se lancer à l’assaut, les guerriers thraces lançaient de terribles cris de guerre et faisaient un bruit inimaginable avec le fracas de leurs armes.

La bataille commençait brutalement, en s'appuyant sur l’élément de surprise et la pression psychologique. La stratégie favorite des peltastes est l’offensive et le changement constant entre une série d'attaques et de retraites, ce qui transformait chaque guerre contre eux en un sanglant jeu de cache-cache. L’ordre de bataille thrace se dispersait à grande vitesse, mais se reformait encore plus rapidement. Les combattants se lançaient à travers champs et prairies, se cachaient dans les buissons et les bosquets avoisinants, mais ils ne tardaient pas à réapparaître pour pouvoir frapper soudainement, sans laisser le temps à leurs ennemis épuisés de reprendre haleine.

09/12/2019