Le Néolithique et le Chalcolithique

LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTALLURGIE ET DE LA SOCIÉTÉ PENDANT L'ÉNÉOLITHIQUE

L'extraction et le travail des métaux au Néolithique étaient des activités de haute technologie. Beaucoup de main-d’œuvre y participait, avec la spécialisation et les compétences spécifiques. 

L'une des deux plus grandes mines préhistoriques des Balkans "Aï-Bounar" (Puits de l’Ours) était située près de Stara Zagora. On estime que le nombre de travailleurs employés dans le domaine de la métallurgie et de l'extraction de minerai y était de 3 000 personnes par an. 

Ce grand nombre d’ouvriers nécessitait la mise en place d'une structure sociale hiérarchique dûment organisée. L'ordre dans la communauté était maintenu par le grand prêtre-chef de la tribu. Il remplissait deux fonctions : administrative et spirituelle. Il prenait contact avec les dieux, ce qui renforçait son pouvoir et l'aidait à gouverner ses subordonnés. 

Les travailleurs les plus qualifiés de l'industrie minière étaient ceux qui ont placé les étais en bois dans les galeries minières, car la survie du reste de la main-d'œuvre dépendait de leur savoir-faire. 

De nombreux intervenants dans l'activité métallurgique étaient des charpentiers et des bûcherons. Ils fournissaient le bois et le charbon nécessaires pour chauffer les fours de fusion du cuivre. 

Des compétences hors du commun étaient requises pour la construction de fours métallurgiques pour la fusion du cuivre, ce qui a conduit à une forme de spécialisation des travailleurs de cette industrie. 

Les fours étaient en pierre et enduits de minerai résistant au feu. En plus du cuivre natif, de nombreux minerai contenant des impuretés de cuivre y étaient fondus. Avant d'être placés dans le four, les blocs étaient dégrossis avec des marteaux en pierre, puis, à l'aide de meules à main, étaient broyés en petits morceaux et placés dans le four. Étant donné que le traitement métallurgique du cuivre ne pouvait être effectué qu’avec un point de fusion à 1084 degrés Celsius, une couche de minerai était alternée avec une couche de charbon de bois afin d'atteindre une température plus élevée. Après la fusion, le minerai était recueilli au fond et le laitier était évacué par une ouverture. 

Les premiers outils de travail produits pendant l'Énéolithe imitaient en grande partie leurs prédécesseurs de pierre du Néolithique tardif. La production et la fabrication de produits différents et plus sophistiqués a commencé plus tard. Les produits ont d'abord été forgés avant d’être coulés dans des moules en terre. 

Une précision extrême était requise dans le processus de coulée pour éliminer les effets secondaires obtenus à partir du moule. Les moules étaient ouverts ou fermés. Les moules fermés se composaient généralement de deux parties et étaient faits d'argile. La forme d'un côté de l'objet était gravée dans chaque moitié du moule.
 
Les outils produits à partir du cuivre à la fin de l'Énéolithique n'étaient pas destinés à une utilisation de masse dans les activités quotidiennes. Ils étaient un symbole de prestige et de statut social élevé. C'est ce que démontrent les tombes riches en artefacts métalliques des nécropoles du Néolithique tardif, comme celles de Varna, Durankulak, Devnya et bien d'autres. En plus du cuivre, ces peuples ont commencé à travailler l'or. Un exemple typique de ce changement est la découverte de la nécropole chalcolithique de Varna. L'or était généralement associé aux dieux et aux croyances liées au dieu solaire. C'est pourquoi les objets d’or étaient principalement de nature rituelle. 

Les produits et les outils issus de l’exploitation du minerai de cuivre étaient sous le contrôle d'un pouvoir central, qui contrôlait le commerce et l'utilisation des produits en cuivre et en or. Le développement de la métallurgie durant l'Énéolithique a conduit à la formation et au développement non seulement des premiers grands centres de production, mais aussi de peuplement. Les premières grandes unions tribales ont été créées et ont imposé leur pouvoir sur de vastes territoires et sont ainsi devenues les détenteurs d'une forme d'État composé de différentes couches sociales. 

25/05/2020