Le Néolithique et le Chalcolithique

Néolithique

Le Nouvel Âge de pierre (Néolithique) est la dernière période de l'Âge de pierre (qui s’étend sur le territoire bulgare de 6000 à 4000 av. J.-C.). Il suit le Pléistocène et les premières années de la culture mésolithique du Holocène. Elle commence par la découverte et la diffusion de l'agriculture et se termine lorsque des outils en métal remplacent ceux en pierre et se répandent à l'âge du cuivre, du bronze ou du fer, en fonction de la zone géographique. Le Nouvel Âge de pierre n'est pas précisément une période chronologique fixe, il fait référence aux premiers stades de la vie sédentaire et à la présence de l'activité agricole dans les sociétés humaines individuelles. Par exemple, au Moyen-Orient, les hommes commencèrent à cultiver la terre entre 1000 et 1500 ans avant que ces compétences ne se répandent et ne parviennent aux colonies humaines en Europe.

Le Nouvel Âge de pierre, en particulier, a été associé à un groupe de changements comportementaux et culturels spécifiques au sein des communautés humaines, notamment la culture rudimentaire de plantes cultivées et l'utilisation d'animaux domestiques. La transition de la cueillette et de la chasse et du style de vie nomade / semi-nomade typique de l’Ancien et du Moyen Âge de Pierre à l'agriculture et au style de vie sédentaire a été appelée la révolution néolithique. De 10 000 à 8 000 avant J.-C., les colonies humaines exploitent des cultures rudimentaires et élèvent des chèvres et des moutons. À partir de 7 000 ans avant J.-C., d'autres animaux sont également élevés – comme des vaches et des cochons. La domestication du chien apparaît et les hommes s’installent dans des constructions permanentes et sur pilotis. La poterie fait également son apparition. Le développement de ces compétences n’est pas simultané et elles s’étendent à des moments différents selon les régions du monde.
04/12/2019