Actualités

Les Thraces et l’époque des Thraces au Parc Historique

C'étaient d'excellents fermiers, éleveurs de bétail, potiers, mineurs, orfèvres, cavaliers et marins. 

Aujourd'hui, les érudits répertorient environ 80 tribus, les plus connues étant les Gètes, les Besses, les Odrysiens, les Mèdes, les Tribales, les Édones, les Moésiens, etc.

Les Thraces sont apparus en tant que communauté vers le 3ème millénaire avant JC. La véritable ère thrace couvre la période allant de 2000 avant JC aux 5ème-6ème siècles après JC. Vous pourrez voir beaucoup de réalisations architecturales et culturelles de cette époque recrées dans notre Parc.

1. Le temple de la déesse mère Cybèle

La déesse Cybèle incarne la nature renaissante et sa fertilité. Elle est la protectrice des montagnes, des forêts et des animaux, la mère des dieux et de tous les êtres vivants sur terre. Le temple d'origine a été accidentellement découvert à Baltchik pendant des travaux de construction en 2007. L'entreprise de construction avait l'intention d’étouffer l’affaire afin de continuer ses activités sans être dérangée, mais les ouvriers ont révélé que des ruines antiques ont été découvertes. Plus tard, des archéologues sont arrivés sur le site pour étudier le site.

C'est le seul temple de Cybèle dans la partie orientale de la péninsule balkanique et le temple thrace le mieux conservé de Bulgarie, et l'importance des découvertes est comparable à celles de l'ancien complexe de Pompéi. Les inscriptions et les sculptures en marbre découvertes sont des monuments archéologiques extrêmement importants, reflétant la vie religieuse et sociale de Dionysopolis. En nombre et en variété, il s'agit du plus grand ensemble de monuments mobiles liés au culte de Cybèle jamais découvert dans ses temples.

2. Le roi Télèphe

Télèphe était roi de Moésie, fils d'Augé et d'Héraclès (Hercule). Selon une légende célèbre, il fut élevé par une biche et garda pour toujours une image de biche sur son bouclier. L'arme qu'il tient est le makhaira, l'une des plus caractéristiques des Thraces.

3. Palais thrace du roi Seuthès III

La reconstruction du palais thrace a été inspirée par les vestiges trouvés dans la ville de Seuthopolis (la capitale de Seuthès III), qui se trouvent aujourd'hui au pied du barrage de Koprinka. Le palais est construit sur deux étages avec ses colonnes en marbre doriennes typiques. Au rez-de-chaussée, il y a une salle du trône conçue pour divers rituels, audiences et contrats commerciaux conclus grâce à l'utilisation de trésors populaires devant de nombreux témoins. À droite de la salle du trône se trouve un sanctuaire et à gauche la salle des trésors, qui présente certains des trésors les plus précieux et les plus importants sur le plan historique trouvés en Bulgarie : ceux de Borovo, Valchitran, Panagyurichté et Rogozen. Au premier étage se trouve la salle de dégustation de vins, la chambre du souverain et il y a aussi une belle vue sur le Parc Historique.

4. La première tombe, empruntant des motifs artistiques de la tombe thrace du village de Svechtari, municipalité d'Isperikh. Elle présente une architecture unique en son genre avec des images sculpturales de cariatides - les femmes qui soutiennent symboliquement les murs de la tombe. Une scène de déification du souverain est représentée au plafond. Grâce à son architecture et sa décoration artistique remarquables, le tombeau de Sveshtari est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1985.

5. La deuxième tombe, empruntant des motifs artistiques à la tombe d'Alexandrovo, découverte dans le village d'Alexandrovo près de Haskovo. C'est l'une des deux tombes en Bulgarie qui ont été retrouvées avec des fresques préservées, à partir desquelles nous pouvons juger plus en détail comment les Thraces imaginaient l'au-delà. Les peintures murales les plus diverses sont présentes dans la chambre ronde - elle est peinte de six bandes horizontales de largeurs différentes situées l'une au-dessus de l'autre. La plupart des fresques représentent des scènes de chasse.

6. La troisième tombe, empruntant des motifs artistiques à la tombe en forme de dôme de Pomorié, située à environ 1 kilomètre de la ville de Pomorié. L'utilisation de la tombe peut être établie principalement par son architecture et sa construction, car lorsqu'elle a été trouvée vide de tout artefact. Elle est souvent décrite comme l'un des sites les plus mystérieux découverts sur nos terres. Elle est impressionnante avec son long couloir appelé «dromos» et la colonne creuse qui se trouve dans le hall principal. Les hypothèses les plus courantes sur son utilisation sont liées au fait qu'elle était probablement utilisé comme temple et sanctuaire, dans lequel les prêtres thraces accomplissaient leurs rituels et pratiques mystérieuses.

7. Spartacus

Il est né environ un siècle avant la nouvelle ère et venait de la tribu thrace des Mèdes(dans les environs de l'actuelle ville de Sandanski). Il a mené la plus grande révolte d'esclaves contre l'Empire romain, qui comptait à un moment donné 120 000 personnes parlant plus de 10 langues différentes. C'était apparent un homme remarquable, courageux et exceptionnel pour pouvoir unir tant de personnes différentes. Aucun chroniqueur des premiers siècles de la nouvelle ère n'est resté indifférent à la vie de Spartacus et à ses vertus. Son nom reste à jamais un symbole d'esprit rebelle, de courage et de volonté sans bornes. Durant les batailles contre les Romains, il n'a jamais permis à son armée de s'enivrer de succès et de commettre des actes immoraux. Quand il s'est retrouvé dans des situations difficiles avec un esprit indomptable, il est sorti avec le la justice de son côté et une victoire méritée. Aujourd'hui, Spartacus est une personne dont chacun de nous peut s’inspirer pour répondre à l’un de ses besoins les plus importants dans la vie - la liberté.